Dans cette livraison automnale de Arguments — Revue européenne de science, Henri Lepage diagnostique la péremption des outils de l’analyse monétaire traditionnelle, l’inutilité voire le caractère nuisible des banques centrales, et la déglingue progressive des structures monétaires que nous connaissons depuis 1945. Cette analyse aussi puissamment charpentée en faits qu'en références théoriques se situe dans la continuité des précédentes contributions de Henri Lepage à "Arguments" et constitue l'esquisse de la grande fresque monétaire que publiera prochainement l'auteur.

Capitalisme japonais, éthique des samouraïs et praxéologie au sens de von Mises : ce sont quelques-uns des sujets qu’aborde Grégoire Canlorbe dans son entretien, toujours infiniment stimulant et original, avec l’économiste et philosophe japonais Tsutomu Hashimoto. Hayékien critique, Hashimoto déploie une analyse du réel qui à la fois nous est familière mais qui en chacun des sujets abordés offre ne serait-ce qu’un léger décalage avec les analyses occidentales traditionnelles, qu’il met ainsi en perspective de façon très féconde. Comme un embellissement oriental de l'analyse occidentale.

Le libéralisme est-il conciliable avec le conservatisme : c’est la question que se propose de traiter Drieu Godefridi, qui soutient que le libéralisme “progressiste” qui prétend ne tenir aucun compte des traditions dont la liberté est issue et pouvoir écraser impunément des structures aussi éprouvées — en vérité, millénaires — que celles de la parenté ou du sexe, instituant de facto l’homme en demi-dieu prétendant à l’autonomie absolue, relève d’une vision hubristique qui n’est guère cohérente avec ce qui conditionne la liberté sur le plan théorique, et qui ne peut que conduire à des aberrations pratiques. 

 

Nous nous retrouverons cet hiver pour un “Liber Amicorum” dédié au Pr. István Markó.

A propos de l’auteur Arguments Revue européenne de science