Dans cette livraison estivale de “Arguments”, MM. Jozef Ongena, Istvan Marko, Raymond Koch et Mme Anne Debeil montrent que l’idée d’une énergie 100% renouvelable est aussi impraticable technologiquement qu’il a été démontré par ailleurs qu’elle est économiquement aberrante. Il est soutenu que la mise en œuvre de cette idée conduira à un rationnement de l’énergie en fonction des aléas de la météorologie, comme c’était le cas il y a plusieurs siècles… avant l’invention de l’électricité. Un nouveau paradigme se dessine ainsi progressivement dans la science contemporaine, qui révèle en creux le caractère proprement idéologique du "tout au renouvelable".

Dans son entretien avec Grégoire Canlorbe, Bertrand Lemennicier, qui est en France l’un des chefs de file de l’école libertarienne, expose sa vision de l’individualisme méthodologique, s’explique sur cette anthropologie rationnelle qu’on reproche aux libéraux de tenter d’imposer dans toutes les sphères de l’activité humaine, critique la théorie des choix publics et nous livre sa vision de la démocratie. Un entretien des plus stimulants.

Enfin, Drieu Godefridi montre en quoi la sortie américaine de l’Accord de Paris peut être lue, en dépit de la doxa dominante en Europe, comme un retour aux sources de la démocratie américaine, et un coup d’arrêt à l’autre globalisation — dont on parle moins — celle du socialisme internationaliste.

La prochaine livraison de "Arguments" interviendra à l’automne.

 

A propos de l’auteur Arguments Revue européenne de science