Arguments — présentation du volume 2, numéro 1 (printemps 2017)

Dans cette première livraison 2017, Frank van Dun reprend la question de savoir si la généalogie de la tradition libérale est à chercher dans le lignage de Hobbes ou celui de Locke. Il montre que ces auteurs partagent en réalité le même concept du pouvoir, et que c’est dans les brumes de la médiévalité injustement décriée par la Renaissance que flotte le parfum d’un droit authentiquement libéral, plus soucieux de liberté que d’homogénéité et de pouvoir.

Le modèle libéral-libertaire : s’il est un postulat qui transcende aujourd’hui les courants de la droite intellectuelle française, c’est que la France vit sous l’empire d’un modèle à la fois libéral économiquement, et libertaire dans le domaine des mœurs et du droit. Et si la figure de Pierre Bergé était la parfaite incarnation de ce “modèle” ? Maïeuticien hors pair, Grégoire Canlorbe nous offre la Weltanschaaung, ou vision du monde, de Pierre Bergé.

Enfin, Drieu Godefridi s’attache à montrer que si le “genre” se partage en deux branches — féministe et homosexualiste — il n’en constitue pas moins une théorie à part entière. Scientifique dans son projet, cette théorie s’abime aujourd’hui dans des impasses idéologiques, sous l’influence notamment de la foucaldienne Judith Butler. Godefridi montre l’irréfutabilité de la catégorie des stéréotypes et de l’idéalisme subjectiviste butlérien, qui est un solipsisme, en esquissant les conditions d’une retour du “genre” à la science.

 

A propos de l’auteur Arguments Revue européenne de science